On a tellement insisté sur l’évolution de la société des professions que l’on en a oublié certains. Et pourtant, ces métiers que l’on pensait disparus sont encore aujourd’hui d’actualité dans le monde. Et non seulement ils sont toujours disponibles, mais apparemment, ils payent assez bien.

Chercheur de trésor

Eh oui ! Il n’y a pas que dans les films que les trésors oubliés par les pirates fascinent. Certains en ont fait leur métier, et passe leur journée à écumer les mers pour trouver l’emplacement exact des cargos échoués et de leur contenu.
Prenant plus des hersages de fouilles archéologiques que de piraterie, ce métier est notamment fait pour les férus d’aventures. Mais attention, il faut avoir fait des études en histoire et en archéologie pour pouvoir entamer les recherches. Il s’agit d’un travail de précision.
Les trésors retrouvés peuvent être confiés à des musées, restitués à leur pays d’origine, vendus à des collectionneurs ou garder par les chercheurs. Les butins se divisent en fonction du nombre de participants à l’aventure.

Cordonnier

Bien moins lucratif et laissant moins rêver, mais aussi toujours d’actualité, le métier de cordonnier est en France un des plus vieux. C’est le fait de réparer les chaussures, voire d’en créer pour certains. Et contrairement aux idées reçues, c’est le genre de profession qui attire encore de nombreux jeunes de nos jours. Il faut dire qu’en tant que tel, vous pouvez gagner dans les 1 500 euros par mois, ce qui peut être plus que dans certains corps du métier.
Pour travailler dans ce domaine, outre la passion pour l’art et la mode, vous devez avoir une certaine affinité avec le cuir et les produits de cirages. Ce sont en effet, les accessoires les plus usités.

Ramoneur

Le terme est d’ores et déjà le signe qu’il s’agit d’un métier d’an temps. Mais sachez qu’aujourd’hui, on peut encore facilement trouver des ramoneurs sur le net. Leur rôle est de vous aider à entretenir vos cheminées. Et comme ces accessoires sont de nouveaux à la mode, ils sont très demandés.
Pour information, le ramoneur gagne aujourd’hui entre 1 500 et 2 000 euros par mois

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *