Bien se préparer au concours d’inspecteur du travail, les infos à connaître

Emploi & entretien

Accéder au poste d’inspecteur du travail se fait uniquement par le biais d’un concours officiel. En réussissant le concours, le candidat sera accrédité pour effectuer des missions assignées par le ministère du travail lui-même.

Comment se passe le recrutement ?

Le recrutement se fait par l’intermédiaire d’un concours interne et externe. Même si les concours externes sont ouverts à tous, quelques conditions sont néanmoins exigées. En effet, le candidat doit disposer de la nationalité française et jouir pleinement de ses droits civiques. Le bulletin n°2 de son casier judiciaire doit être compatible avec l’exercice de la fonction souhaitée et sa position par rapport au code du service national doit être réglementée. Une limite d’âge de moins de 35 ans est également exigée ainsi qu’une excellente condition physique. Comme le concours relève du cadre d’emploi administratif de catégorie A, le postulant doit être titulaire au moins d’un diplôme homologué au niveau II.

Les épreuves qui attendent le candidat

Le concours est constitué de 4 épreuves écrites, de deux épreuves orales et d’une épreuve physique sachant que chaque épreuve est éliminatoire. La première épreuve dure 5 heures pour un coefficient de notation 4 et se rapporte sur des questions politiques, économiques et sociales ainsi que sur les idéologies qui ont été développées depuis le XVIIIe siècle. La deuxième épreuve est une composition sur le droit du travail. Elle dure 4 heures et son coefficient est de 3. L’épreuve suivante est une épreuve à choix multiple et durera 4 heures pour un coefficient 3. Le candidat choisira (lors de l’inscription) parmi ces sujets : droit public, droit privé, économie, physique, chimie ou biologie. La dernière épreuve écrite durera également 4 heures pour un coefficient 2 et traitera sur divers thèmes aux choix.

Les épreuves orales et physiques

La première épreuve consiste à préparer en 30 minutes, un exposé de 10 min suivi d’une discussion ouverte de 10 min avec la commission du jury. L’exposé se portera sur le premier sujet de l’épreuve écrite et aura un coefficient 4. L’autre épreuve, à coefficient 3, est une séance d’interrogation de quinze minutes, avec les mêmes options que pour la troisième épreuve écrite (votre thème à l’oral doit être différent de votre sujet à l’écrit). Pour l’épreuve physique, vous disposerez d’une quinzaine de minutes pour vos préparatifs. Aucun candidat n’est dispensé de cette épreuve. Les notations se font de 0 à 20. Les notes inférieures à 6/20 sont directement éliminatoires. C’est celui qui obtient un total de 200 points ou plus qui sera retenu. S’ils sont nombreux à remplir ce critère, c’est celui qui a eu la note la plus élevée à l’examen sur le droit du travail qui aura le poste.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *