Définition d’une Executive MBA

Business Ecole & formation

Il existe deux types de MBA : le full-time qui est un parcours à temps plein (cours en présentiel chaque jour) et l’Executive MBA qui se déroule à temps partiel. En raison des conditions d’accès, ce dernier est le sésame permettant de postuler à des postes de direction d’un groupe international (une multinationale, la filiale à l’étranger d’une grande enseigne française…). Avec une Executive MBA, un cadre supérieur est également en mesure de diriger, ou plutôt, de tenir des postes clefs dans les fleurons de l’industrie française ou les piliers du secteur des services (des entreprises cotées en bourse par exemple). En clair, décrocher une Executive MBA, c’est pratiquement s’assurer une suite de carrière prestigieuse, de se faire un nom dans le monde entrepreneurial, de se construire une notoriété au sein du milieu très sélect des grands patrons et des hauts cadres dirigeants.

A qui s’adresse l’EMBA ?

L’Executive MBA est proposée et se prépare uniquement dans les Grandes Ecoles. Seules les élites sont acceptées dans ce parcours d’excellence. Ici, le mot « élite » a une définition unique : le candidat doit être un haut potentiel (l’entreprise dont il est issu le certifie), avoir une expérience professionnelle de 8 ans au moins, occuper un poste à responsabilité managériale depuis 5 ans minimum. Vous trouverez les précisions sur les conditions d’accès au programme ici. Les cadres supérieurs qui s’engagent sur cette voie ont le projet d’obtenir une promotion importante : être nommé à un poste de dirigeant. L’EMBA s’adresse également à tous ceux qui souhaitent apporter une dimension humaine à leur savoir-faire. Autrement dit, vous serez pleinement satisfait du programme si vous souhaitez acquérir ou renforcer à la fois vos connaissances techniques (les hard skills) et vos compétences comportementales (on est ici dans le domaine psychologique et émotionnel).

Quel est l’intérêt de se former en continu ?

Lorsque l’on a 35 ans ou 40 ans, il est difficile de démissionner de son emploi pour revenir sur les bancs de l’enseignement supérieur. Reprendre à zéro n’est pas la meilleure des solutions, combien même il s’agit de suivre une formation poussée dans une grande école de renom. L’EMBA offre l’opportunité de poursuivre sa carrière tout en se remettant aux études. Ainsi, l’apprentissage de nouvelles compétences ne constitue pas un frein, n’est pas une contrainte au respect de ses engagements professionnels. En clair, il ne nuit pas à la réalisation intégrale de vos tâches chez votre employeur. Vous pouvez continuer à faire face à vos responsabilités dans le monde de l’entreprise. Ceci étant, pour réussir le cursus, il est nécessaire de bien s’organiser, et ce, sur tous les plans (par exemple : évitez de vous inscrire en EMBA alors que vous venez d’être embaucher dans une nouvelle entreprise ou d’obtenir une promotion à une fonction délicate/stratégique).

En dehors de l’acquisition de compétences, quels sont les avantages d’une EMBA ?

Cette formation étant particulièrement élitiste (en raison de son coût et des conditions d’entrée extrêmement difficiles), vous pouvez être sûr d’une chose une fois votre diplôme en poche : vous aurez un carnet d’adresses rempli de coordonnées de personnes importantes des milieux des affaires, juridique, fiscal et politique. Il comptera même quelques personnalités ! Concrètement, le seul fait d’avoir suivi et réussi une EMBA vous aide à vous constituer un réseau ! Quant au salaire, il sera naturellement plus élevé, et ce, grâce à la nouvelle fonction que vous tiendrez suite à l’obtention de votre EMBA. Réseau élargi de connaissances, rémunération alléchante (parfois, une augmentation de 50 % du montant que vous perceviez avant le diplôme) : ces deux seuls avantages font de l’Executive MBA un programme particulièrement tentant même si les conditions d’accès sont drastiques et le contenu du programme des études est complexe.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *